LOI DE FINANCE 2018 : QUE FAUT-IL RETENIR ?

Prélèvement à la source est repoussé au 1er janvier 2019 : A compter du 1er janvier 2019, l’impôt sera prélevé directement sur les revenus au moment de leur perception.  Pour les salariés ou les retraités, l’impôt sera collecté par l’employeur ou la caisse de retraite. Pour les travailleurs indépendants, les agriculteurs ou les bénéficiaires des revenus fonciers, l’impôt sur le revenu correspondant sera payé par des acomptes prélevés directement par l’administration fiscale.

Evolution du barème de l’impôt sur le revenu : Aucune modification du barème progressif de l’impôt sur le revenu n 2018. Néanmoins pour tenir compte de l’inflation, les limites de revenus de ses différentes tranches sont revalorisées de 1%. En revanche le nombre de tranches et les taux d’imposition applicables restent inchangés.

Les prélèvements sociaux sont Augmentés de 1,70%, soit 17,20% au lieu de 15,5% : La loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018 a relevé de 1,7 point la CSG applicable aux revenus des capitaux et du patrimoine. Cette majoration entraîne une hausse du taux global des prélèvements sociaux qui passe ainsi de 15,5 à 17,2%.

La Loi PINEL est prorogée pour 4 ans et recentrée sur les zones A, A Bis et B1 : Le dispositif Pinel est prolongé pour quatre années sous de nouvelles conditions territoriales. Le champ d’application géographique est donc plus limité. Il n’est éligible que sur les zones A, A Bis et B1 en fonction de l’état du marché immobilier local.

LMNP : Prorogé jusqu’au 31 décembre 2018

 L’IFI  remplace l’ISF à compter de 2018 : Son assiette sera limitée aux seuls actifs immobiliers détenus au 1er janvier de l’année. Il conserve le même seuil de 1,3M€ et l’abattement de 30% pour la résidence principale.

Flat Tax : Appelée également PFU (prélèvement forfaitaire unique), taux forfaitaire unique de 12,8% pour l’impôt sur le revenu auquel s’ajoutent les prélèvements sociaux de 17,2%. Très intéressante pour les    ménages ayant une TMI supérieure à 30%, toutefois, si  la TMI est inférieure à 30%, les contribuables peuvent opter pour le barème progressif.

Assurance emprunteur : La résiliation annuelle s’applique désormais à  l’ensemble des contrats d’assurance emprunteur  en cours, quelle que soit la date de souscription.